Étiquette : Dov Lynch

Léawald – Dov Lynch

Éditions du sous-sol, février 2022 ; 176 p. ★★★★★★★☆☆☆ Mon avis : J’ai lu ce roman que l’on pourrait qualifier de dystopique en mars, juste avant que ma fabrique à chroniques s’enraye. Tout nouvellement paru aux Éditions du sous-sol et écrit par le diplomate irlandais Dov Lynch – un auteur que j’avais envie de découvrir depuis un…

Comme une petite souris sur le blog #2 : Mars & avril 2022

Bonjour à toutes et à tous ! Pour celles et ceux qui me suivent ailleurs, vous savez peut-être déjà que depuis mi-mars, mon quotidien est un peu compliqué (quasi épuisement professionnel), mais je remonte tranquillement la pente. J’ai cumulé avec une panne de lecture sévère ; ça va mieux là aussi, plus ou moins, mais…

Rentrée littéraire d’hiver 2022 : et la littérature irlandaise ?

Une magnifique rentrée littéraire irlandaise en perspective ! Cinq grands formats et un poche. En grand format Janvier 2022 • Une arche de lumière – Dermot Bolger (Joëlle Losfeld, le 6 janvier)Auteure française – WIlliam Butler Yeats • Les amours dispersées – Maylis Besserie (Gallimard, La Blanche, le 13 janvier)• N’importe où sauf ici –…

Parutions littéraires irlandaises 2018 : Bilan #1

2018 s’annonce très riche en parutions irlandaises, aussi (comme en 2017 et en 2016) je vous propose pour ce milieu d’année un petit bilan chronologique (pour les grands formats), histoire de s’y retrouver un peu ! J’ai déjà parlé auparavant sur le blog de tous les livres ci-dessous, quatrièmes de couverture, traducteurs et traductrices, éléments…

Rentrée littéraire d’hiver 2018 : du côté de la littérature irlandaise

Billet mis à jour le 7.01.18 Voici revenu le temps (des rires et des chants, aussi) de notre rendez-vous semi-annuel de rentrée littéraire ! Dans un mois, les nouveautés de celle d’hiver 2018 commenceront à arriver en librairie. Voici déjà quelques nouvelles sorties irlandaises programmées (après quelques mises à jour, l’année commence fort, en fait…

Mes nouvelles découvertes irlandaises #3 : Décembre 2015

  Intrigué par le temps – étant donné que le présent ne dure pas et que le passé comme le futur n’existent pas – il conclut que la mesure du temps doit être la mémoire. [Ciaran Carson, le Thé au Trèfle]   Si le mois de novembre avait été un peu tristounet en nouvelles découvertes…